Aller au contenu principal

Actualités

Racines de Poche

Résidence d'artistes : Racines de Poche a semé au Lycée du Valentin ...


Jeudi 20 février, à 20h, de nombreux élèves internes, des personnels du lycée et des spectateurs extérieurs à l'établissement étaient installées dans la salle du Centre de Documentation transformé pour l'occasion en salle de spectacle, servant ainsi d'une manière peu habituelle sa vocation de diffusion culturelle.

 

Nagi Tartanello et Florian Lasne, les deux artistes de la Compagnie Racine de Poche ont présenté en première partie de la soirée les fruits du travail mené durant les trois semaines de résidence au lycée du Valentin. En effet, cette nouvelle création autour des relations qui existent entre le genre sexuel et les identités de genre aborde ce thème, sensible en ce moment, sous l'angle des influences culturelles et sociales, à travers le jeu des gestes stéréotypés que l'on utilise bien souvent sans en avoir conscience. Les élèves de Première Bac Technologie STAV ont travaillé avec les comédiens et Andre Luiz Lima, metteur en scène brésilien, complice de cette réflexion qui emmènera la troupe en Italie et au Brésil pour d'autres résidences qui enrichiront ce spectacle. Les voix des jeunes ont été enregistrées et diffusées, des gestes travaillés en atelier ont été intégrés dans le jeu des acteurs. La version finale sera sans doute rejouée dans quelques mois au lycée, enrichies de nouvelles rencontres.

 

Cette expérience restera gravée dans la mémoire des élèves comme une ouverture sur un monde où le sensible et l'émotion sont passés par les gestes et le corps, plus encore que par la voix. Les ateliers « nous ont fait apprendre et nous ont donné confiance dans les autres », dit Anaïs. Une seconde partie de soirée à été consacrée à « Bob et Beth », version courte d'un spectacle présentée en aout dernier au Festival Dehors à Bourg les Valence. Une pièce dense et intense qui montre l'évolution des rapports dans le couple, la violence sous tendue par la tendresse de qui vieillit ensemble, de qui n'ose se quitter sous peine d'être seul. Un moment rempli d'émotion réellement partagée par les spectateurs, adolescent ou adultes, pour qui ces moments vécus ou à vivre ont résonné.

 

Une expérience réussie, riche et chaleureuse, grâce à la complicité de l'association Les vertébrées qui a géré la partie administrative et à l'accueil du Lycée agricole du Valentin.