Aller au contenu principal

Actualités

Gestion des haies multifonctionnelles

du 27 au 29 mars

Le Valentin accueille un groupe de travail sur la gestion des haies multifonctionnelles

 

Du 27 au 29 mars 2017, des formateurs-enseignants et directeur d'exploitation de six établissements, ainsi que des professionnels, se sont retrouvés sur l'établissement de Valence pour mieux connaître les démarches de plan de gestion de haies et mutualiser leurs projets.

 

      

 

Ce groupe de travail s'inscrit dans le cadre du dispositif Animation et Développement des Territoires - tiers temps et chefs de projets porté par le CEZ-Bergerie nationale de Rambouillet. Les réseaux biodiversité, énergie et éducation au développement durable y contribuent. L'idée est d'aller vers de la production de ressources techniques et pédagogiques.C'est un thème de travail qui peut fédérer des filières agricoles, forêt et aménagement, en raisonnant tant sur l'espace productif de l'exploitation, qu'en connexion avec le domaine des espaces verts de l'établissement et le territoire proche.

 

Cette première session a permis d'acquérir une culture partagée sur les plans de gestion de haies multifonctionnelles et sur des outils d'analyse d'une situation professionnelle. Dans cette optique, l'outil de positionnement des projets/actions d'animation et de développement des territoires a été utilisé

Un second regroupement aura lieu début 2018 pour analyser et mutualiser les avancées. En plus des huit établissements déjà intégrés dans la réflexion, cinq d'Auvergne Rhône-Alpes sont impliqués avec des projets pédagogiques et techniques sur les haies : Valence, Rochefort-Montagne, Romans, Montravel et Marmilhat. D'autres ont déjà travaillé avec la Mission Haies Auvergne et ont des expériences à partager en bois litière, bois énergie, plan de gestion ou d'aménagement (Durdat-Larequille, Moulins, Aurillac...).

 

 

 

"Un plan de gestion des haies (et plus largement du patrimoine arboré), à 10 ou 15 ans, d'une exploitation a pour objectif de montrer à l'agriculteur l'intérêt des haies pour la production agricole et le territoire, et permet d'aboutir à ce que leur entretien ne soit plus une charge, voire permette de diversifier le revenu" explique Sylvie Monier, directrice de la Mission Haies Auvergne. Le diagnostic comporte un volet essentiel de compréhension du fonctionnement de la ferme, des usages et contraintes éventuelles posées par les haies, et de clarification des objectifs de gestion.

 

A Valence, un diagnostic paysager conduit en 2009 par les étudiants de BTSA Agronomie-Productions Végétales a montré des problèmes de connectivité en termes de trame verte sur la ferme en polyculture-élevage. Suite à ce travail, le directeur d'exploitation a envisagé la plantation de haies, en incluant un objectif d'ombrage pour les animaux. 4,5 km de haies ont ainsi été plantées en 2014 explique Guillaume Fichepoil, le directeur de l'exploitation. "Ce projet vise également à ramener de la biodiversité dans les parcelles conduites en agriculture biologique, et à faciliter la réduction d'intrants en privilégiant des auxiliaires", ajoute Fabienne Mollaret, enseignante en biologie-écologie. L'analyse de leur cas a permis à l'équipe de clarifier ses attendus à court et moyen termes. L'enjeu, dans un premier temps est d'arriver à formaliser un plan de gestion des jeunes haies avant, dans un second temps, de travailler sur l'ensemble du domaine. La clarification des fonctions prioritaires (biodiversité, ombre, bois,...) pour chaque tronçon est selon eux un incontournable, de même que la mise en exergue des besoins et contraintes des personnels de l'exploitation. Le travail conjoint avec les partenaires professionnels et territoriaux a été réaffirmé.

 

"Cette formation-accompagnement nous a conforté dans notre projet, tant sur notre plan de gestion des haies que sur son utilisation pédagogique avec les lycéens, étudiants, apprentis et stagiaires dans un partenariat avec la LPO Drôme soutenu par le contrat de corridor (trame verte et bleue) porté par le SCOT Grand Rovaltain" concluent Guillaume et Fabienne.

 

Les productions du groupe de travail seront partagées sur le site adt.

 

Auteurs : Claire Durox, Isabelle Gaborieau, Marie-Sylvie Auffret, avec les contributions de Guillaume Fichepoil, Fabienne Mollaret

 

Crédit Photo : C. Durox