Aller au contenu principal

 Des Résultats prometteurs !

 

 

Depuis 2010, l’exploitation a profondément modifié son système de production en polyculture élevage (découpage du parcellaire, rotations culturales) en s’engageant dans une démarche d’Agriculture Biologique. Ses bons résultats technico-économiques lui permettent aujourd’hui d’être une référence pour les producteurs bio de la Région (ferme de référence du réseau CORABIO / nomination aux Talents Bio du Tech&Bio 2013).

 

Résultats technico-économiques de l'atelier Lait
2009201020112012
SFP40.839.141.438.1
Effectif VL44464347
L lait/VL5971.25261.56163.75748.3
L Lait/SFP6444619063997091
Marge nette en €161226267272

 

La désintensification du système de production a entrainé la baisse globale de productivité en lait  par vache . Cette baisse  est compensée par l'augmentation  du cheptel,  réalisée progressivement dans un contexte d'autonomie fourragère.

L' augmentation de la marge nette en 2011 puis en 2012  s'explique par la conversion vers l'Agriculture Biologique (prime à la production de lait certifié AB).

 

Indicateurs des pratiques mises en oeuvre sur l'Exploitation (Diagnostic Dialecte)
Critères de caractérisation des pratiques20092012
Part de la SAU non traitées (en %des surfaces dédiées aux cultures fourragères)100%100%
Infrastructures agro-écologiques (en % de la SAU)8%14%
Part des légumineuses (en % de la SAU)25%34%
Part de sol couvert l'hiver (en %de la SAU)91%99%
Fertilisation azotée en Unités par ha de SAU94U39U

 

 

La réussite du zéro traitement est confortée grâce à l'association d'espèces à l'échelle intra-parcellaire combinée aux rotations longues.

Les infrastructures agroécologiques se développent et cette évolution prend de l'ampleur avec la construction d'un système bocager  en 2013 (plantation de 4 km de haies diversifiées)

La part des légumineuses dans la SAU a augmenté, des légumineuses  essentiellement en association pour diminuer la fertilisation azotée et permettre une meilleure autonomie alimentaire protéique.

La fertilisation azotée par ha de SAU a été presque divisée par trois sans pour autant pénaliser les résultats techniques.

La pratique du sol couvert toute l'année est totalement intégrée grâce à la stabilisation des rotations culturales qui permettent de mieux anticiper les semis de couverts.

;

 Plantation Haies Bocagère en 2013